Réussir l'éclairage de ses combles

Publié dans la rubrique Bricolage & Décoration le 25/08/15

choisir eclairage combles

Les combles, même les plus spacieux, sont parfois difficiles à éclairer correctement à cause des volumes inhabituels ou des configurations délicates.

Les beaux jours, un nombre suffisant de fenêtre de toit permet de profiter au maximum de la lumière naturelle et quelques astuces telles que l'installation de miroir, d'un revêtement clair ou d'un puits de lumière permettent de réfléchir la lumière et d'éclairer les coins les plus sombres.

Mais comment profiter d'une lumière agréable une fois la nuit tombée ?

Lumière diffuse ou spot directionnel, quel luminaire choisir ?

Combles ou non, c'est surtout l'usage de la pièce qui détermine le type d'éclairage le plus adapté. Une chambre, un bureau ou un cellier n'ont pas les mêmes besoins en matière d'éclairage artificiel. La configuration des combles, leur pente et la hauteur sous plafond sont également des critères déterminants quand au choix d'un luminaire et tout particulièrement d'un plafonnier.

Dans les lieux de passage tels que les couloirs, si l'entrait haut (surface plane de plafond) est suffisamment large il est tout à fait possible d'opter pour des éclairages suspendus. Dans le cas contraire, des spots encastrés et orientables donnent la possibilité d'éclairer les moindres recoins en toute simplicité.

Pour les pièces de travail ou de repos, il est préférable de choisir une lumière plus diffuse afin d'éviter les ombres gênantes. Une liseuse, une lampe de bureau ou des chevets bien choisis apportent un bien-être visuel essentiel quand le soir est venu ainsi qu'au réveil. Une solution possible est d'opter pour un éclairage indirect afin d'éviter « d'écraser » le volume. Les appliques murales et les projecteurs à poser au sol permettent d'éclairer les plafonds et les pentes pour réfléchir la lumière.

MinuteFacile propose une vidéo pour vous guider dans le choix des luminaires de votre chambre à coucher :

Celles-ci pourront être alimentées via des interrupteurs va-et-vient installés à l'entrée de la pièce et à proximité du couchage ou par un variateur d'intensité.

Le choix de la lumière est également très important dans une salle de bain. Placé au dessus d'un miroir, ce type de reglette ou d'appliques à la lumière franche donne un teint rayonnant même les matinées difficiles. L'éclairage peut être complété par des plafonniers ou des appliques murales. L'éclairage indirect qu'ils apportent assure une ambiance plus cocooning et intime lors des bains et douches.

La maîtrise de la consommation

Quelque soit le type de luminaires choisis, la puissance et la consommation électrique doivent être maîtrisées. Lumineuses et moins agressifs que les ampoules traditionnelles, les leds offrent une lumière douce peu gourmande en énergie. Il faut cependant choisir avec attention la température de couleur de ses ampoules.

Plus ou moins chaude, la température de couleur exprimée en kelvins s'étend du blanc froid (entre 5500 et 6000 kelvins) au blanc chaud (entre 2500 et 3000 kelvins).

temperature couleur leds

Le blanc froid est le moins adapté aux pièces de vie telles que chambres et bureaux. La lumière légèrement bleutée que ces ampoules diffusent donne un aspect « entrepôt » à la pièce. Pour illuminer une pièce à vivre telle qu'une chambre ou un séjour, il est préférable d'opter pour une ampoule au blanc chaud. Cette température de couleur assure une ambiance cosy et relaxante.

Pint it