L’éclairage naturelle grâce au puits de lumière

Publié dans la rubrique Actualités le 24/01/14

Puits de lumièreIl arrive qu'à la construction ou à la rénovation de la maison on néglige un peu trop l'importance de la lumière. Il arrive parfois qu'une pièce ne bénéficie pas de suffisamment d'éclairage naturel pour assurer un confort visuel satisfaisant.

Que les causes soient économiques, liées à la configuration de la maison ou pour des raisons administratives (comme la difficulté d'obtenir l'autorisation d'effectuer des ouvertures supplémentaires), sachez qu'il existe des solutions pour remédier au manque de lumière dans les pièces sombres ou aveugles. L'une d'elle est la création d'un puits de lumière.

Nous négligerons aujourd'hui volontairement les tunnels de lumières qui se présentent sous la forme d'un dôme. Ceux-ci étant plus adaptés aux locaux commerciaux nous nous intéresserons plutôt aux collecteurs de lumières qui ressemblent à de simples fenêtres de toit ou verrières.

 

Pourquoi installer un conduit de lumière chez soi ?

La première réponse possible est que l'éclairage le plus économique est celui qui est gratuit. Profiter de la lumière du soleil est, quoi que très confortable, surtout très intéressante financièrement.

Le diffuseur apporte une lumière naturelle équivalente en moyenne à une ampoule de 60W.

Certains prétendent même que, les soirs de pleine lune, ils se seraient relevés en voulant éteindre la lumière...

Quelles applications

Bien entendu c'est dans les maisons dont les combles ne sont pas aménagés, et que la pose de fenêtres de toit ne permet pas d'acheminer la lumière à l'étage inférieur, que cette invention prend tout son sens. Mais pas uniquement !

Cette solution est parfaite pour les toitures à fortes pentes. Le tunnel de lumière peut ainsi être installé sans peine dans le sur-comble (la pointe de votre toiture) et apporter la lumière du soleil dans la cage d'escalier ou le palier.

Le sun-tunnel est également très pratique dans les combles aménagés dont la hauteur est relativement faible. Le décaissement des fenêtres de toit entraine une perte de luminosité. Un inconvénient que le puits de lumière ne connait pas.

Les avantages de ce système

sun-tunnelLes atouts de ce dispositif sont multiples mais on notera en un premier temps sa facilité et sa rapidité de mise en place. Le châssis du sun tunnel s'adapte à toutes les pentes de toit comprises entre 15 et 60° et peut aussi bien se poser sur des tuiles que des ardoises. Il assure une esthétique discrète avec son raccord d'étanchéité caché par la toiture (seul la bavette dépasse).

La tunnel de transmission de la lumière, composé de tubes emboitables ou d'un flexible permet de couvrir des distances allant de 90cm (pour la solution rigide) ou 40cm (pour la version avec flexible) jusqu'à 6 mètres.

Il existe un large éventail d'options qui sauront combler les plus exigeants. Pour celles-ci on trouvera par exemple un système d'éclairage d'appoint intégré à l'intérieur du diffuseur pour prendre le relia du soleil à la nuit tombée. Ou encore un volet d'occultation pour faire la nuit dans la pièce même en pleine journée.

Comment fonctionne le sun tunnel ?

Il est possible de découper schématiquement le puits de lumière en 3 parties distinctes :

  • La zone de collecte de la lumière composée d'un châssis étanche de moins de 50 cm de large (et de long puisque celui-ci est carré) qui, posé en toiture capte les rayons du soleil.
  • La zone de transmission assurée soit par un conduit rigide soit par un flexible, tous deux de 35cm de diametre adapté à la longueur nécessaire.
  • Et enfin une zone de diffusion composée de plafonnier et de sa lentille de diffusion qui restitue la lumière naturelle dans la pièce.

En conclusion

Après ce tout d'horizon il n'est plus nécessaire d'insister sur les atouts d'un éclairage naturel dans une pièce et des bienfaits de la lumière du soleil sur le moral des occupants. Mais on peut d'ores et déjà se demander ce que l'avenir nous réserve en matière de confort visuel.

On trouve déjà sur le marché des dispositifs employant la fibre optique pour « transporter » la lumière captée sur le toit par le biais de capteurs solaires pivotant à 180° pour suivre la course du soleil tout au long de la journée. Des dispositifs qui connaissent le sérieux désavantage de la déperdition du flux lumineux sur la longueur de câble.


Crédit photo : velux.fr

Pint it